HALTE à la POLLUTION
Fumées de bitume = DANGER pour notre santé!!

PÉTITION 2012: 545 signataires contre la centrale...
Les maires Michel DEMANGE (St-Etienne) et René POIRSON (Dommartin) apportent leur soutien.


------ ELECTIONS LÉGISLATIVES 2017 ------ Lettre de l'association aux candidats ------
L'association s'invite dans la campagne en demandant à des candidats de se positionner
sur ce dossier de santé publique.
Réponse de Monsieur NAEGELEN. (onglet "courriers divers")
accueil du site

Adhérez à l'association.
Contactez-nous!...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
L'obligation de subir nous donne le Droit de Savoir (J.Rostand)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

E-mail : contact@pollutionsaint-etiennelesrt.com


Réponse de Christophe NAEGELEN, Député de circonscription.

Demande de subvention.(23/03/18)
Réponse de Jean HINGRAY, Maire de Remiremont
Réponse de Michel DEMANGE, Président de la ComCom

Courriers visibles sur l'onglet ci-dessous.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Programme de surveillance de l'air dans l'environnement de la centrale d'enrobage de Saint Etienne les Remiremont

Téléchargez la fiche alerte d'odeur


  Bienvenue   Des infos   Dossiers & Liens   Vos réactions
       Association de protection de l'environnement
de Saint-Etienne lès Remiremont
    Dossiers & Liens

   
« ERIKA », asphalte, bitume
Le cancer des « produits noirs »

Le mazout de l'« Erika » est un « produit noir », comme on l'appelle dans le jargon pétrolier. Ce mélange de résidus, présent aussi dans l'asphalte et le bitume, peut constituer un réel danger pour la santé des gens qui le manipulent.
Un dossier économiquement et médicalement explosif.
cliquez ici pour voir l'article du Point
Cliquer pour agrandir
     
Les Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques
Les hydrocarbures aromatiques polycycliques, communément appelés HAP, sont une famille de composés chimiques constitués d’atomes de carbone et d’hydrogène.
''Leur rôle cancérigène est solidement établi. Ces substances se combinent avec l'ADN de nos cellules pour y créer des mutations. Lorsqu'elles sont volatiles, elles sont particuliérement dangereuses''... (Professeur Dominique Belpomme, chargé de mission pour la mise en oeuvre du Plan Cancer, a fondé l'ARTAC en 1994, ''Ces maladies créées par l'homme'')
plus d'infos sur les HAP
Cliquer pour agrandir
   

Cliquer pour agrandir
     

Cliquer pour agrandir

   
LE GRENELLE DE L'ENVIRONNEMENT
L’organisation du Grenelle Environnement portée par Jean Louis BORLOO, Dominique BUSSEREAU et Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, vise à créer les conditions favorables à l’émergence de cette nouvelle donne française en faveur de l’environnement. La première phase est consacrée au dialogue et à l’élaboration des propositions au sein des groupes. Six groupes de travail sont constitués pour préparer cette échéance :
Groupe 3: Santé et environnement.
"Les épidémies modernes: une grande part de leur origine est dûe à notre environnement...Il faut éliminer de notre environnement toutes les substances mutagènes, cancérogènes et reprotoxiques." (André Cicollela, scientifique)
interview N°3

Cliquer pour agrandir
 
LES BITUMES (doc INRS)
Environ 3 millions de tonnes de bitume chaud sont répandues chaque année sur les routes de France par les ouvriers chargés des travaux de revêtement de chaussée ou de construction. Ces bitumes, résidus de distillation du pétrole, contiennent des substances toxiques, en particulier des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dont certains sont cancérogènes.
Au sommaire de ce document de synthèse :
- risques pour l'homme : population concernée, effets sur la santé ;
- mesures de prévention : mesures élémentaires, évolutions technologiques ;
- état de la recherche : étude des effets cancérogènes chez l'homme et chez l'animal ;
cliquez ici pour voir l'article de l'INRS
Cliquer pour agrandir
 

Cliquer pour agrandir
 
PLAN CANCER II, l'environnement encore oublié?
"Pour stopper l'épidémie, il faut agir vigoureusement sur les causes, lesquelles ne peuvent se résumer aux seuls facteurs de risque comportementaux que sont le tabac et l'alcool". Il faut se mobiliser d'avantage sur les origines de la maladie, et notamment sur la prolifération de molécules nocives,ce qui renforcerait significativement l'action des pouvoirs publics face à la spectaculaires augmentation des épidémies modernes et des cancers liés à l'environnement.
cliquez pour lire l'article

Cliquer pour agrandir
 

Cliquer pour agrandir
 

Cliquer pour agrandir
Votre espace Modification COLIBRI231